Soutenez le PS

Adhérez au PS

COORDINATION REGIONALE MAGHREB/EGYPTE

FFE-PS
Coordination Régionale Maghreb/Egypte
Sousse (Tunisie) du 21 au 24 Avril 2016
Nombre de personnes participantes : 25 personnes en moyenne
Parlementaires présents : 3
FFE PS : 1
Préambule
Organisée par la section de Sousse (Tunisie), avec le soutien du Bureau Fédéral dans le cadre de la relance militante, la rencontre a pu rassembler les sections de Casablanca, Alger, Annaba, Tunis, Sousse, et le Caire, représentées par des militants, secrétaires de sections et /ou conseillers consulaires, qui ont fait le déplacement.
Tout l’intérêt de cette rencontre était rehaussé par la participation de Boris Faure, le premier secrétaire fédéral, la sénatrice Hélène Conway Mouret, le sénateur Jean Yves Leconte, et le député de la circonscription Pouria Amirshahi malgré son départ récent du Parti.
Plusieurs ateliers d’échanges et de réflexion autour de stratégies militantes gagnantes, ont jalonné le séminaire qui s’est ensuite conclu le dernier soir par une table ronde, où a été évoquée avec les invités des partis politiques Tunisiens, la situation géopolitique au moyen orient la situation en Libye, ses impacts sur la Tunisie, et son processus de démocratisation.
Une vraie satisfaction, même si les sujets abordés sont ambitieux et nous ont quelquefois laissé sur notre faim faute de temps, des débats riches et intenses et sans langue de bois ont ponctués ce 1er rassemblement des socialistes du Maghreb et d’Egypte.
Cette rencontre nous a de même permit d’arrêter une position commune sur l’organisation des élections législatives sur la 9ème circonscription.
Pour souligner l’impact d’une démarche qui pourra faire école au sein de la FFE,
La DECLARATION DE SOUSSE des SOCIALISTES DU MAGHREB et d’EGYPTE, engage le point de départ d’une année de reconquête de nos électeurs et de rassemblement de nos sympathisants sur toute la 9ème circonscription.
Voici un compte rendu des points forts ayant marqué les différents échanges
Atelier 1 L’identité socialiste et globalement l’identité de gauche aujourd’hui
Avec la gauche qui gouverne et la gauche qui proteste, il reste une capacité de se dépasser pour se retrouver et éviter le retour fracassant de la droite, voire de l’extrême droite. L’identité de gauche, comme l’identité socialiste, est vivante et c’est bien la question sociale, comme l’expression démocratique, qui devront nous mobiliser comme toujours, face à nos adversaires naturels (pour aller plus loin, voir le texte ci-joint)
Atelier 2 : Expatriation au Maghreb : Etat des lieux et problématiques
Dans les 3 pays du Maghreb, les Français résidant hors de France, pour 70% d’entre eux, ont la double nationalité : Française et celle du pays d’origine. On constate plutôt une mobilité et non pas l’expatriation définitive.
Elle repose sur des motivations diverses : individuelles (retraités, rapprochement familial ) ou entrepreneuriales (créer une entreprise, investir dans une activité, créer des partenariats des deux côtés de la méditerranée…).
Dans beaucoup de situations, l’installation dans le pays d’origine, signifie perte de couvertures sociales, de problèmes de scolarisation, et de précarité accrue pour certains.
La France doit prendre en compte ces ressortissants et une adaptation de son action doit à l’évidence s’imaginer, notamment en considérant la richesse que constitue cette double appartenance pour la France. Un débat dont il faudra se saisir car un danger nous guette si on entend d’autres voix à ce sujet (pour aller plus loin, voir texte ci-joint).
Atelier 3 : Démocratie participative : Restitution d’un questionnaire lançé sur la 9ème circonscription et enseignements (voir document ci-joint)
Le questionnement des militants de la 9ème circonscription (voir questionnaire)
Il s’inscrit dans cette logique décrite dans la réforme statutaire du 13/12/2014 « de placer le militant au cœur de la nouvelle organisation » dans une perspective d’efficacité et de cohérence démocratique.
Dans un contexte général de déconnexion entre citoyens et acteurs politiques, il s’inscrit dans une logique de reconstruction et de retissage de liens entre les élus et les Français de l’Etranger.
Il s’inscrit dans un contexte et une volonté commune de remobilisation sur la 9ème circonscription pour reprendre son destin en main, dans une période pré électorale particulièrement difficile.
Il s’inscrit dans une volonté commune d’organisation d’une « primaire » sur la 9ème, ouverte aux candidats de la circonscription.
(pour aller plus loin, voir texte ci-joint).
Atelier 4 : Les Relations France Maghreb
Le Maghreb d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celui d’hier
Aujourd’hui le Maghreb sort peu à peu de notre champ de vision pas tant dans ses données économiques, que dans la réalité de ses forces vives, des tendances sociales et sociétales qui le modifient de façon latente et profonde.
Débarrassons nous de nos vieux préjugée, cessons de considérer le Maghreb comme un prolongement du marché national et accordons la priorité à la dimensions humaine et à la connaissance:.
Investir dans l’expertise de la France sur le Maghreb est indispensable pour nouer des relations durables et des partenariats d’exception avec le Maghreb. Sans elle, tous nos discours d’intentions sur la diplomatie et la coproduction sont voués à l’échec.
Saluons les accords de co production ou de co localisations de grands groupes français du CAC 40 (RENAULT au Maroc, Peugeot et CEVITAL en Algérie, SAFRAN en Tunisie ) mais il faut booster ces concepts et les recentrer sur le partage de la valeur ajoutée , aux PME et TPE.
Une question sur la Francophonie au député Pouria AMIRSHAHI, fait apparaitre combien il est utile de dépasser une stratégie de défense de la langue française dans nos zones d’influence en passant à l’offensive dans d’autres territoires sensibles à notre rayonnement culturel ou éducatif. (pour aller plus loin voir texte ci-joint)
Atelier 5 : Evaluation du Projet Socialiste 2012 – 2016 : Stratégie du Parti
Les enseignements du questionnaire (distribué aux participants pendant la coordination, 25 personnes) sur une vingtaine de lois votées depuis 2012.
Une majorité de participants (plus de 50%) les juge satisfaisantes
30% des participants sont sceptiques sur leur sens ou leur efficacité
20% sont totalement insatisfaits ou mécontents de l’action gouvernementale à travers ces lois ou projets de loi (sans surprise, la déchéance de nationalité pour les doubles nationaux et la loi El Khomry cristallisent toutes les rancœurs).
Le débat sur cette question : L’élection de 2012 : une mystification ?
(pour aller plus loin voir texte ci-joint)
Atelier 6 : Projet de campagne 2016 -2017 FFE-PS Présidentielles et Législatives
Incidence sur la 9ème circonscription (pour aller plus loin, voir texte cf)
Boris Faure ,premier fédéral , rappelle la feuille de route décidée par le Conseil Fédéral de fin Janvier. Il souligne que quelque soit l’équation présidentielle,,il convient que les sections poursuivent le débat sur les 3 sujets ( Entreprise-Emploi-formation, Education , …) autour desquels doit se rédiger le Projet de La FFE pour 2017 , à adopter lors de a Convention fin Août.
Il précise que notre projet doit s’inscrire dans le cadre des Cahiers Présidentiels qui constitueront la base du Projet élargi au rassemblement suscité: la Belle Alliance Populaire.
Concernant la 9ème circonscription, libre depuis que le Député Pouria indique qu’il ne se représentera pas, il indique que le Bureau Fédéral s’inscrit dans la démarche d’un primaire ouverte comme affiché par la déclaration issue de cette rencontre. Voir l’Appel de Sousse plus loin
Atelier 7 : Relations France/Méditerranée, France/Tunisie
Les Français résidant en Tunisie, souvent franco tunisiens, sont des témoins privilégiés de la situation de leur pays d’accueil et ils s’en préoccupent légitimement.
Ils sont un relais utile pour pour prôner des relations entre les deux pays à la hauteur des défis et des enjeux de la Tunisie depuis sa révolution de 2011.
L’échange entre nos parlementaires et le panel de représentants de partis politiques Tunisiens a pu mettre en évidence une unanimité de vue sur le nécessaire préalable de la sécurité et de la stabilité politique et économique pour que la confiance en la démocratisation de la société tunisienne se poursuive et qu’un bel avenir pour la population tunisienne, notamment sa jeunesse, soit ainsi tracé.
Reste que la Tunisie attend un accompagnement de la France et de l’Union Européenne plus offensif, plus consistant, plus ambitieux .
Un partenariat sur les valeurs de gauche portées par les socialistes français et les partis progressistes tunisiens devraient être à la source d’initiatives innovantes pour accélérer les réponses aux aspirations du peuple tunisien.
C’est en tout cas le message qui ressort des échanges avec nos invités et que nous saurons porter.
Pour voir la vidéo, cliquer sur le lien suivant
lien youtube: Section Parti Socialiste FFE-Sousse-Tunisie
Pour la coordination régionale
Chokri BOUGHATTAS Secrétaire de Section Sousse
Francis GAETTI Conseiller Consulaire Tunisie Libye
Photo de Parti Socialiste FFE – Section de Sousse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.